Le CDR Construction et son projet Build For Water

Cet été, le projet Build for Water voyait le jour. Le lundi 29 juin, une vingtaine de jeunes entre 14 et 18 ans, se réunissait dans les ateliers du CDR Construction situés à Anderlecht pour leur premier jour dans le projet !

Julien Holef du CDR Construction est venu nous en parler lors de l’ouverture de la semaine dédiée au réemploi : l’Evénement Annuel 2020 de la Plateforme des Acteurs pour le Réemploi des Eléments de Construction à Bruxelles.

Illustration : Lara Perez Duenas

Le projet Build For Water est en fait la construction d’une base nautique située à Neerpede, près des étangs et se composant de vestiaires et de sanitaires réalisées par et pour les jeunes. Il rassemble donc adolescents et experts de la construction autour de ces thématiques principales : l’économie circulaire et la gestion de l’eau et des ressources. Toujours en impliquant les jeunes, la prochaine étape du projet sera d’atteindre un objectif 0 énergie pour le module et d’idéalement produire plus que ce qui sera consommé en électricité et en eau chaude.

© 2020 CDR Construction

Bien que le projet à un but éducatif et ludique de sensibilisation aux problématiques environnementales, il a également pour vocation de faire connaître les métiers de la construction et d’initier ces jeunes à certains sports nautiques.

Mais il n’y a pas que ces jeunes constructeurs qui pourront profiter de cette base nautique. Celle-ci sera ouverte à d’autres publics (associations, maisons de jeune, etc.) à condition de respecter les règles pour le maintien de la qualité de l’eau et des infrastructures et ceci, sous supervision de maitres-nageurs.

Mais qu’en est-il du réemploi dans tout cela ?

La valorisation de matériaux de construction de réemploi est faite lors de la conception des modules bâtis au bord des étangs, entre autres, du bois et des matériaux passant de manière plus inaperçue comme les vis et les boulons. Les panneaux mélaminés blancs qui tapissent l’intérieur de la base nautique, ont été récupérés lors du démantèlement des tours du World Trade Center, près de la gare du Nord à Bruxelles. Certains éléments sont détournés  de leur usage premier et les éclisses, les vitrages, les panneaux de polycarbonates sont aussi de récupération.

© 2020 CDR Construction

Tout a été pensé afin de pouvoir, en fin d’utilisation, récupérer les matériaux et les implémenter dans d’autres projet. C’est une démarche qui s’inscrit dès le début et qui influence toutes les étapes du processus de construction.

Nous pouvons donc conclure que ce projet permet à ces jeunes de découvrir des métiers porteurs d’avenir dans la thématique de la construction durable, de se confronter à des problématiques économiques et environnementales comme celle de la gestion de l’eau, et de comprendre comment l’économie circulaire pourrait en être la clé. Et ceci, tout en travaillant collectivement et en valorisant le travail de chacun.

Ce travail collectif a été rendu possible grâce au soutien du Fonds Albert Desmed qui permet au CDR Construction de concrétiser cette initiative.  Ils ont aussi pu compter sur le soutien de l’Ecole Interfacultaire de Bioingénieurs (ULB), FIX Vzw, Construcity et de la Commune d’Anderlecht.

Nous suivrons ce projet jusqu’en décembre 2022 et découvrirons l’évolution de sa concrétisation !

 

Auteur de l’article : Confédération Construction Bruxelles-Capitale en collaboration avec Julien Holef, CDR Construction